AT1 de 1969 chevauchée par ... Brigitte Bardot ! Il n'y en a pas que pour les Harley..

La YAMAHA 125 DTF au milieu de l'histoire

Dans le courant des années 60, Yamaha fut le premier constructeur japonais à investir dans la conception de "vraies" motos tout-terrain, introduisant le concept du "trail-bike", une idée de la moto mixte, aussi à l'aise sur la route que sur les chemins, et plus particulièrement destiné au marché américain ou australien.

Il faudra attendre 1969 pour voir arriver en France la première 125 Trial, l'AT1, directement dérivée de la 250 DT1.

Elle dispose d'un équipement très complet (compteur et compte-tours séparés, contact à clé au tableau de bordů), d'une finition hors pair et bénéficie d'un confort apporté par le graissage automatique "Autolube" qui libère l'utilisateur de la corvée du mélange.

  

Quelques mois plus tard, une seconde version, l'AT1 EF, propose le démarrage électrique comme atout supplémentaire.

En 1971, l'AT2 succède à l'AT1. Son moteur se distingue essentiellement du modèle précédent par son système d'admission par clapets (Torque Induction) héritée du monde du hors-bord.

Elle n'est importée en France que dans sa version avec démarreur électrique, l'AT2E, ce qui lui vaut un certain succès auprès de la clientèle féminine.

En 1972, la 125 AT continue sa carrière sans autre changement qu'une présentation et des coloris différents.

AT2 - 1971

AT3 - 1975

L'année suivante l'appellation commerciale change et l'AT devient DT. Le modèle reste identique, à part la boite de vitesse dont l'étagement est plus serré.

L'offre s'élargit en 1975 avec l'arrivée sur le marché de la DTF Trail, présenté au salon de Paris en 1974. Cette dernière se distingue essentiellement par une présentation rajeunie et la suppression du démarreur électrique, qui devient l'apanage de la DTE.

125 DTF 1F9 - 1975

Les 125 Yamaha Trail caracolent en tête des ventes et représentent à elles seules 22% du marché de la moto verte en France. La concurrente la plus sérieuse est la Suzuki 125 TS.

SUZUKI 125 TS - 1976

La marque enfonce le clou l'année suivante avec la DTF 125 "Enduro" à l'esthétique très flatteuse et au qualificatif plus valorisant que l'appellation "Trail" en cette période ou l'Enduro a le vent en poupe.

En parallèle aux DTE et DTF remaniées, Yamaha dévoile début 1977 son dernier enfant terrible, conçu prioritairement pour la France, la DT 125 MX. La plus vendue des 125 de tous les temps (150 000 exemplaires diffusés en Europe), elle restera au catalogue de la marque jusqu'en 1993.

DT 125 MX - 1977

De l'AT1 à la DTF, comment les reconnaître : les signes distinctifs

 

Echappement

Carters Bas-moteur

AT1-2-3

Echappement à Droite

DT 125 E

Echappement à Droite

DT 125 F

Echappement à Gauche

4 caractéristiques bien distinctes permettent de différencier les DTE et les DTF d'origines :

  • la sortie d'échappement qui se fait à droite pour les AT/DTE, contre à gauche pour la DTF
    • A noter : apparement jusqu'en 1973, l'échappement passait DEVANT l'amortisseur, ce qui en ferait, semble-t-il, une caractèristique supplémentaire permettant de différencier les AT des DT
  • le reservoir d'huile est situé à gauche pour les AT/DTE, à droite sur les DTF
  • le garde-boue avant en métal, plaqué à la roue, sur les AT/DTE, en plastique façon Cross sur la DTF
  • le carter bas-moteur gauche, très renflés sur l'AT et encore plus sur la DTE, devient beaucoup plus discret sur la DTF
  • le carter bas-moteur droit, plat sur les AT/DTE, et renflé sur la DTF au niveau de la pompe à huile.

AT1 - 1969

AT2 - 1971

AT3 et DTE - 1973

Logo Yamaha vissé sur le réservoir souligné d'un liseré. Inscription Yamaha peinte en blanc sur le réservoir sans liseré.

Décoration identique pour les 2 modèles : réservoir souligné d'un gros liseré noir rehaussé d'un filet blanc.

Coloris : rouge, blanc ou vieille or

Coloris : rouge ou bleu

Coloris : bleu marine ou or

     

DTE - 1974

DTE et DTF - 1975

DTE et DTF - 1976

nouvelle selle et nouveau réservoir bordé d'un double filet blanc.

nouvelle décoration :large bande oblique noire barrant le réservoir

réservoir affiné par une large bande horizontale remontant sur l'avant, selle double bourrelets, feu arrière rectangulaire

Coloris : rouge ou or Coloris : rouge, bleu ou vert Coloris : noir et blanc, bleu et blanc, vert et blanc
     

DTE - 1977

DTF - 1977

DTMX - 1977

1ère version avec 3 larges bandes obliques sur le réservoir

Coloris : rouge, bleu ou gris Coloris : noir ou blanc

AT2 de 1973 et DTF de 1975 (Luc Battaglia)

(à noter, le garde-boue avant de la DTF n'est pas d'origine)

Ventes en France

  1970 1971 1972

1973

1974

1975

1976

1977

1978

1979

1980

1981

Total

AT 1

159

                     

159

AT 2

 

358

                   

358

AT 3

   

1611

                 

1611

DT 125 E      

3360

6132

3253

2161

2211

468

602

   

18187

DT 125 F          

3180

9784

3915

       

16879

DT125MX              

14090

21018

23583

19871

7539

86101